Le Chlore et ses Sous-Produits Toxiques


0minutes de lecture

0  comments


Le chlore est le produit chimique le plus couramment utilisé pour désinfecter les réserves d’eau. Il est utilisé comme tel depuis le début des années 1900, selon le Centre national d’information sur les biotechnologies.

chlore ACependant, une nouvelle étude de l’université Johns Hopkins révèle que ce processus génère des sous-produits toxiques et non intentionnels.chlore Achlore A

« Il ne fait aucun doute que le chlore est bénéfique ; la chloration a sauvé des millions de vies dans le monde entier de maladies telles que la typhoïde et le choléra depuis son arrivée au début du XXe siècle ».

Carsten Prasse,
Professeur adjoint Santé et Ingénierie Environnementales Université Johns Hopkins.

« Mais ce processus de destruction de bactéries et de virus potentiellement mortels a des conséquences imprévues. La découverte de ces sous-produits inconnus jusqu’alors, hautement toxiques, soulève la question de savoir quelle quantité de chloration est réellement nécessaire ».

Selon l’étude, lorsque le chlore se mélange aux phénols – qui sont des composés chimiques présents naturellement dans l’environnement et que l’on trouve couramment dans l’eau potable – un « grand nombre de sous-produits » sont créés.

Le problème, a écrit M. Prasse, est que les méthodes de chimie analytique ne peuvent pas détecter tous ces sous-produits, et que certains pourraient causer des problèmes de santé à long terme.

Pour leur étude, les chercheurs ont chloré l’eau en utilisant le même chlore Bprocédé que celui utilisé pour l’eau potable commerciale. Ensuite, ils ont ajouté un acide aminé presque identique à la lysine, que l’on trouve dans le corps humain. Après avoir laissé l’eau incuber, les chercheurs ont utilisé la spectrométrie de masse pour voir quels électrophiles  ( composés nocifs liés à une variété de maladies ) ont réagi à l’acide aminé.

Ils ont trouvé deux composés : le BDA (2-butène-1,4-dial) et le BDA avec du chlore (chloro-2-butène-1,4-dial). Le BDA est un composé très toxique et un cancérigène connu qui, selon Prasse, n’avait pas été détecté dans l’eau chlorée avant cette étude !

Bien que la présence de ces sous-produits dans l’eau potable n’ait pas été évaluée, M. Prasse évoque la possibilité d’utiliser une méthode différente pour désinfecter l’eau potable.

« À mon avis, nous devons évaluer quand la chloration est vraiment nécessaire pour la protection de la santé humaine et quand des approches alternatives pourraient être meilleures », a écrit M. Prasse.

« Notre étude souligne aussi clairement la nécessité de développer de nouvelles techniques d’analyse qui nous permettent d’évaluer la formation de sous-produits de désinfection toxiques lorsque le chlore ou d’autres désinfectants sont utilisés. L’une des raisons pour lesquelles les régulateurs et les services publics ne surveillent pas ces composés est qu’ils n’ont pas les outils nécessaires pour les trouver« .

La technologie de Filtration utilisée par Kangen a été testée dans des laboratoires indépendants, pour montrer une réduction de 99,9% de 249 contaminants différents, dont le chlore !

Source: Johns Hopkins University chlore A

Découvrez la meilleure solution d’eau potable pour vous et votre famille.


    Vous pouvez aussi aimer

Restez Informé !

Recevez un email quand nous publions un nouvel article

 

Visitez la Boutique

google-site-verification: google15a36f0b7204ca56.html ------------------ app.satismeter cloudflare -------- ------------------------------
>
error: Alert: Ce contenu est protégé !!
2 Partages
Partagez2
Partagez