L’effet Cocktail des Produits Chimiques dans l’eau


0minutes de lecture

0  comments


/
L’effet Cocktail des Produits Chimiques

 

Soyez très sceptique lorsque vous recevez des platitudes rassurantes sur la sécurité des produits chimiques et pharmaceutiques de la part de ceux qui sont susceptibles de profiter de leurs ventes. Il faut parfois plus d’une décennie pour que les signaux de danger se répandent dans la conscience.  Nous sommes confrontés à un problème encore plus complexe : les scientifiques ne font pas les bons types d’études.


Après avoir mémorisé toutes les études sur le la “sécurité” des médicaments psychiatriques pendant la grossesse et l’allaitement, j’ai froncé les sourcils en disant : “Attendez une minute… ces études ne posent pas les bonnes questions !” Elles demandent : les bébés sont-ils nés à temps, sont-ils grands ou petits, et sont-ils nés avec dix doigts et dix orteils.

Dans la soupe toxique d’aujourd’hui, ces questions ne permettent pas d’établir le risque de maladie chronique, de retard et de dysfonctionnement du développement neurologique. Ces études ont tendance à ne pas tenir compte de variables importantes de l’individualité biochimique telles que les marqueurs inflammatoires, le microbiote intestinal et l’obésité. Et elles ne posent certainement pas de questions sur la synergie.

 

Qu’est-ce que la synergie ?

Ce sont les effets dynamiques de la combinaison de substances toxiques. C’est la nouvelle toxicologie. Elle reconnaît que même de faibles doses de substances chimiques, en particulier lorsqu’elles sont combinées, peuvent saboter les processus cellulaires. Elle reconnaît également le rôle des hormones dans cette réaction, du cortisol à l’œstrogène.

Une nouvelle étude puissante publiée dans Nature Communications rencontre la science de front, en explorant l’effet cocktail. Elle examine l’effet d’un œstrogène synthétique contenu dans la pilule contraceptive sur la toxicité d’un pesticide. Le potentiel de perturbation endocrinienne des plus de 150 000 substances chimiques présentes dans notre environnement pourrait avoir la capacité de perturber notre métabolisme lorsqu’il est combiné à des expositions pharmaceutiques aussi courantes que les contraceptifs oraux.

Delfosse et Al sont les premiers à identifier comment cela peut se produire en montrant que des molécules chimiques indépendantes peuvent s’aider mutuellement à se brancher sur le même récepteur hormonal et l’activer de manière surchargée. Le fait étonnant est que ces produits chimiques ont cet effet hormonal à des doses auxquelles ils sont inactifs lorsqu’ils sont séparés. Dans leur jargon peu convivial, ils déclarent

« Nos résultats suggèrent que la formation de “ligands supra-moléculaires” dans la poche de liaison des ligands des récepteurs nucléaires contribue à l’effet toxique synergique des mélanges chimiques, ce qui peut avoir de vastes implications dans les domaines de la perturbation endocrinienne, de la toxicologie et de l’évaluation des risques chimiques ».

 

effet Cocktail
Cela signifie qu’un produit chimique/toxique peut vous rendre plus vulnérable à un autre, comme nous l’avons vu avec le Glyphosate, l’ingrédient actif du Roundup, et que plusieurs produits chimiques peuvent faire plus de dégâts que des produits chimiques individuels seuls.

.

Voici une raison de plus pour abandonner la contraception, passer au bio, à l’eau filtrée ionisée et nettoyer vos produits avec l’eau pH 11,5 !

 

Partagez


    Vous pouvez aussi aimer

Machines Kangen trop chères ?

Machines Kangen trop chères ?

Restez Informé !

Recevez un email quand nous publions un nouvel article

 

Visitez la Boutique

google-site-verification: google15a36f0b7204ca56.html ------------------ app.satismeter cloudflare -------- ------------------------------
>
4 Partages
Partagez4
Partagez