Qu’est-ce que l’électrolyse de l’eau ?

L’électrolyse de l’eau a été utilisée pendant des décennies pour la production de gaz d’hydrogène comme carburant. Elle convertit l’eau en hydrogène gazeux (H2) et ions hydroxyde (OH) du côté de l’électrode négative et du gaz d’oxygène (0­2) et des ions hydrogène (H+) du côté positif (voir le graphique).

QU'EST-CE QUE L'EAU IONISEE

 

L’électrolyse de l’eau dans les ioniseurs


Les ioniseurs d’eau ont une membrane qui vous permet de séparer les ions alcalins OH­ des ions acides H+. La sortie de la membrane donne d’un côté de l’eau ionisée alcaline, qui contient de l’hydrogène gazeux thérapeutique dissous, et de l’autre côté de la membrane de l’eau acide, contenant du gaz d’oxygène dissous.

 

 

Pourquoi l’hydrogène est-il important pour l’utilisateur d’un ioniseur d’eau ?

La molécule d’H2, à la différence des autres antioxydants, est un antioxydant sélectif qui ne vise que les radicaux libres dangereux comme le radical hydroxyle (OH*), les convertissant instantanément en eau. Il peut empêcher le stress oxydatif en accroissant les antioxydants propres à l’organisme comme le glutathion. Il possède également d’autres propriétés bénéfiques propres aux cellules de signalisation.

L’hydrogène gazeux dissous est responsable du Potentiel d’Anti-Oxydation (ORP- ) et des propriétés antioxydantes de l’eau alcaline. Les ions hydroxydes (OH) sont responsables du pH alcalin, mais ils ne sont pas eux-mêmes antioxydants.

La recherche sur l’eau ionisée a commencé dès 1931. En 1965, le ministère japonais de la Santé, avait approuvé l’eau ionisée comme substance médicale parce qu’elle avait agit sur quelques symptômes gastro-intestinaux.

Au cours de plusieurs décennies la recherche sur l’eau ionisée s’est développée; il devint évident qu’il y avait quelque chose à cette eau qui lui conférait des propriétés  qui ne pouvaient s’expliquer seulement par son pH alcalin.

Rapidement, l’idée de structure « micro moléculaire » (microclustering) de l’eau a été suggérée. Dans les années 1980 l’idée semblait être vérifiée par des études de résonance magnétique nucléaire (RMN), qui ont montré que l’eau ionisée avait une bande passante inférieure à la normale. Cependant, beaucoup d’études plus récentes et plus précises ont montré que la bande passante RMN est plutôt fonction du niveau de pH que de la taille des clusters d’eau. Des recherches complémentaires ont aujourd’hui réfuté le concept de structure « micro moléculaire ».

En 1995, certains chercheurs ont suggéré que l’hydrogène atomique (c’est à dire un atome d’hydrogène), également appelé « l’hydrogène actif « , était en quelque sorte stabilisé et était responsable des propriétés antioxydantes de l’eau ionisée. Cependant, l’hydrogène atomique est un radical libre instable à courte vie, cette idée a donc été à juste titre rejetée.

Enfin en 2007, il a été clairement démontré que l’hydrogène gazeux agit comme un antioxydant sélectif.

Personne n’avait auparavant analysé l’hydrogène gazeux : tout le monde supposait que c’était juste un gaz inerte sous-produit de l’électrolyse, sans aucun effet biologique.

Si nous supprimons le gaz hydrogène de l’eau ionisée les effets antioxydants sont perdues. Lorsque nous ajoutons de l’hydrogène gazeux supplémentaire à de l’eau ionisée (par exemple par barbotage) les avantages positifs, dans de nombreux cas, sont augmentés.

QU’EST-CE QUE L’EAU IONISEE ?
Les effets biologiques de l’hydrogène gazeux sont maintenant étudiés dans plus de 900 études, sur 138 différentes maladies humaines et modèles de maladies. 

« La source de la vitalité et d’une longue vie c’est l’EAU« 

 

 

Qu'est-ce que l'ionisation de l'eau

L’électrolyse de l’eau a été utilisée pendant des décennies pour la production de gaz d’hydrogène comme carburant. Elle convertit l’eau en hydrogène gazeux (H2) et ions hydroxyde (OH) du côté de l’électrode négative et du gaz d’oxygène (0­2) et des ions hydrogène (H+) du côté positif (voir le graphique).

QU'EST-CE QUE L'EAU IONISEE

 

L’électrolyse de l’eau dans les ioniseurs


Les ioniseurs d’eau ont une membrane qui vous permet de séparer les ions alcalins OH­ des ions acides H+. La sortie de la membrane donne d’un côté de l’eau ionisée alcaline, qui contient de l’hydrogène gazeux thérapeutique dissous, et de l’autre côté de la membrane de l’eau acide, contenant du gaz d’oxygène dissous.

 

 

Pourquoi l’hydrogène est-il important pour l’utilisateur d’un ioniseur d’eau ?

La molécule d’H2, à la différence des autres antioxydants, est un antioxydant sélectif qui ne vise que les radicaux libres dangereux comme le radical hydroxyle (OH*), les convertissant instantanément en eau. Il peut empêcher le stress oxydatif en accroissant les antioxydants propres à l’organisme comme le glutathion. Il possède également d’autres propriétés bénéfiques propres aux cellules de signalisation.

L’hydrogène gazeux dissous est responsable du Potentiel d’Anti-Oxydation (ORP- ) et des propriétés antioxydantes de l’eau alcaline. Les ions hydroxydes (OH) sont responsables du pH alcalin, mais ils ne sont pas eux-mêmes antioxydants.

La recherche sur l’eau ionisée a commencé dès 1931. En 1965, le ministère japonais de la Santé, avait approuvé l’eau ionisée comme substance médicale parce qu’elle avait agit sur quelques symptômes gastro-intestinaux.

Au cours de plusieurs décennies la recherche sur l’eau ionisée s’est développée; il devint évident qu’il y avait quelque chose à cette eau qui lui conférait des propriétés  qui ne pouvaient s’expliquer seulement par son pH alcalin.

Rapidement, l’idée de structure « micro moléculaire » (microclustering) de l’eau a été suggérée. Dans les années 1980 l’idée semblait être vérifiée par des études de résonance magnétique nucléaire (RMN), qui ont montré que l’eau ionisée avait une bande passante inférieure à la normale. Cependant, beaucoup d’études plus récentes et plus précises ont montré que la bande passante RMN est plutôt fonction du niveau de pH que de la taille des clusters d’eau. Des recherches complémentaires ont aujourd’hui réfuté le concept de structure « micro moléculaire ».

En 1995, certains chercheurs ont suggéré que l’hydrogène atomique (c’est à dire un atome d’hydrogène), également appelé « l’hydrogène actif « , était en quelque sorte stabilisé et était responsable des propriétés antioxydantes de l’eau ionisée. Cependant, l’hydrogène atomique est un radical libre instable à courte vie, cette idée a donc été à juste titre rejetée.

Enfin en 2007, il a été clairement démontré que l’hydrogène gazeux agit comme un antioxydant sélectif.

Personne n’avait auparavant analysé l’hydrogène gazeux : tout le monde supposait que c’était juste un gaz inerte sous-produit de l’électrolyse, sans aucun effet biologique.

Si nous supprimons le gaz hydrogène de l’eau ionisée les effets antioxydants sont perdues. Lorsque nous ajoutons de l’hydrogène gazeux supplémentaire à de l’eau ionisée (par exemple par barbotage) les avantages positifs, dans de nombreux cas, sont augmentés.

QU’EST-CE QUE L’EAU IONISEE ?
Les effets biologiques de l’hydrogène gazeux sont maintenant étudiés dans plus de 900 études, sur 138 différentes maladies humaines et modèles de maladies. 

« La source de la vitalité et d’une longue vie c’est l’EAU« 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.