L’Hydrogène Elixir de la Vie


1minutes de lecture

1  comments


.

L’Hydrogène moléculaire est un gaz médical émergent au potentiel thérapeutique

L’eau d’Hydrogène (ou eau hydrogénée) :
Une nouvelle stratégie thérapeutique et préventive pour la longévité.

D’après Tyler LeBaron

Molecular Hydrogen Institute – Hydrogen Gas and Water Research
Adapté avec l’aimable autorisation de l’auteur


.

Les effets importants et thérapeutiques de l’hydrogène moléculaire diatomique (H 2) font leur apparition à l’avant-garde de la recherche scientifique. Les êtres humains sont continuellement en lutte contre les maladies cardiovasculaires, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la démence, le diabète, l’ostéoporose, l’inflammation chronique, l’hypertension, l’hyperlipidémie et bien d’autres.

L’Hydrogène Elixir de la Vie

La recherche d’une méthode simple pour éviter tous ces maux, et en termes simples d’arrêter le processus de vieillissement et même de l’inverser vers le rajeunissement, n’est pas un concept nouveau. Cette idée semble être répandue dans toute l’histoire de l’humanité, y compris les écrits d’Hérodote sur la fontaine de Jouvence. 1

Plus la recherche avance sur l’hydrogène moléculaire, plus elle semble rechercher les propriétés de la fontaine de Jouvence. Un article de 2010 sur la qualité 2 de l’hydrogène moléculaire, publié dans Free Radical Research, a déclaré:

« Il est pas exagéré de dire que l’impact de l’hydrogène sur la médecine thérapeutique et préventive pourrait être énorme dans l’avenir. »

 

Depuis cet article, plus de 200 articles supplémentaires ont été publiés qui étayent cetteL’Hydrogène Elixir de la Vie déclaration. Actuellement, environ 130 différents modèles de maladies ont été étudiés, dans lesquels l’hydrogène moléculaire semble exercer un effet bénéfique (y compris ceux énumérés ci-dessus).

 

 

L’histoire thérapeutique de l’hydrogène

Les propriétés médicinales de l’hydrogène moléculaire semblent avoir été promues dès 1798. 3 Plusieurs années plus tard, en 1975, les départements de biologie et de chimie de la prestigieuse université Baylor et de Texas A & M publièrent un grand article sur l’utilisation potentielle de l’hydrogène moléculaire en médecine dans le prééminent journal la Science 4. Cependant, il a fallu attendre 2007, lorsqu’un article a publié dans Nature Medicine, 5  montra les propriétés antioxydantes sélectives et anti-apoptotique (mort anti-cellules) de l’activité de l’hydrogène moléculaire, pour que le domaine biomédical prit un vif intérêt dans le potentiel thérapeutique de l’hydrogène. Avant 2007, seuls 50 articles avaient été publiés sur l’hydrogène comme un gaz médical, comparativement à plus de 700 articles ces sept dernières années.  La raison principale du fait que c’est seulement récemment que l’hydrogène moléculaire est reconnu comme étant une molécule thérapeutique est peut-être le scepticisme scientifique. Il est difficile de croire que hydrogène moléculaire diatomique peut avoir des effets thérapeutiques car il est généralement considéré comme un gaz inerte. 6,7

 

Comment ça marche


L’hydrogène moléculaire est le plus petit élément et la molécule la plus légère. Trois propriétés principales expliquent les effets thérapeutiques de l’hydrogène.

L’Hydrogène Elixir de la Vie1. Un atome d’hydrogène moléculaire peut facilement diffuser dans les compartiments sous-cellulaires et piéger les radicaux cytotoxiques de l’oxygène, 5 en protégeant ainsi l’ADN, l’ARN et les protéines du stress oxydatif. 8

2. L’hydrogène moléculaire provoque également l’activation ou la régulation à la hausse des enzymes antioxydantes supplémentaires (par exemple, le glutathion, le superoxyde dismutase, la catalase, etc.) et / ou des protéines de l’organisme cytoprotecteurs. 9

3. hydrogène moléculaire peut être une nouvelle molécule de signalisation qui peuvent altérer la signalisation cellulaire, le métabolisme 10 cellulaire 11 et l’expression génique. 12 Il apporte des effets anti-inflammatoires, des effets antiallergiques et anti-apoptotiques (anti-mort cellulaire). 13

Les eaux curatives contiennent de l’hydrogène moléculaire

L’Hydrogène Elixir de la Vie

 

Il a également été découvert que les eaux réputées « curatives » de Nordenau en Allemagne; de Tlacote au Mexique; et de Tenryosui Hita au Japon contiennent du gaz d’hydrogène dissous. 14-16 L’existence de l’hydrogène moléculaire dans ces stations thermales pourrait bien être le résultat de l’eau réagissant avec des métaux alcalino-terreux, ou à partir de bactéries et d’algues produisant de l’hydrogène moléculaire gazeux. 17


La santé par l’hydrogène des bactéries du côlon

Certaines des bactéries dans notre tractus intestinal produisent de l’hydrogène à partir de fibres non digestibles, 18, ce qui est peut-être une autre raison pour laquelle un régime riche en fibres réduit l’inflammation 19 et a des avantages cardiovasculaires 20 et autres pour la santé. 21

L’Hydrogène : L’Elixir de la Vie depuis le début

L’hydrogène a une histoire fascinante. Il est le père de tous les éléments de l’univers.

L’Hydrogène Elixir de la VieL’hydrogène a une histoire fascinante. Il est le père de tous les éléments de l’univers, et 22 avec l’oxygène, il a été intrinsèquement impliqué dans l’évolution de la vie à la fois dans les procaryotes et les eucaryotes (par exemple hydrogénases, gosomes, mitochondries, etc.). Ce sont les deux extrêmes, l’oxygène et l’hydrogène, qui fournissent l’équilibre entre l’oxydation et la réduction, ce qui est essentiel à la vie. Sans surprise, cette relation intime de l’hydrogène et de l’oxygène est resté avec les organismes supérieurs, y compris les plantes, les 23 animaux et les humains. Cependant, jusqu’à récemment, les recherches ont seulement porté sur l’importance et la toxicité de l’oxygène rejetant complètement le rôle de l’hydrogène, qui nie la toxicité de l’oxygène 24 – concentration limitée à un seul côté de cette relation de type Yin et le Yang.

Nous travaillons activement à découvrir les mécanismes moléculaires réels et les cibles primaires du gaz d’hydrogène. Plus de données in vitro nous sont nécessaires pour démontrer pleinement le rôle de l’hydrogène moléculaire comme Elixir de la Vie et, lorsqu’il est dissous dans l’eau, de Fontaine de Jouvence.

 

Pourrait Aussi Vous Intéresser :

Les Effets Anti-Age de l’eau Hydrogénée

 

A

Références:

 

  1. 1. HOPKINS, E. W. (1905). The fountain of youth. Journal of the American Oriental Society 26, 1-67.
  2. 2. HUANG, C. S., KAWAMURA, T., TOYODA, Y. & NAKAO, A. (2010). Recent advances in hydrogen research as a therapeutic medical gas. Free Radical Research 44, 971-982.
  3. 3. CAVALLO, T. (1798). An essay on the medicinal properties of factitious airs: with an appendix on the nature of blood. Printed for the author, and sold by C. Dilly [and 2 others].
  4. 4. OHSAWA, I., ISHIKAWA, M., TAKAHASHI, K., WATANABE, M., NISHIMAKI, K., YAMAGATA, K., KATSURA, K., KATAYAMA, Y., ASOH, S. & OHTA, S. (2007). Hydrogen acts as a therapeutic antioxidant by selectively reducing cytotoxic oxygen radicals. Nat Med 13, 688-694.
  5. 5. DOLE, M., WILSON, F. R. & FIFE, W. P. (1975). Hyperbaric hydrogen therapy: a possible treatment for cancer. Science 190, 152-4.
  6. 6. Farrell, Jeffrey M., Jillian A. Hatnean, and Douglas W. Stephan. « Activation of Hydrogen and Hydrogenation Catalysis by a Borenium Cation. » Journal of the American Chemical Society 134.38 (2012): 15728-15731.
  7. 7. SHULIN LIU, X. S. A. H. T. (2012). Hydrogen from a biologically inert gas to a unique antioxidant. Second Military Medical University, 
  8. 8. LEE, M. Y., KIM, Y. K., RYOO, K. K., LEE, Y. B. & PARK, E. J. (2006). Electrolyzed-reduced water protects against oxidative damage to DNA, RNA, and protein. Appl Biochem Biotechnol 135, 133-44.
  9. 9. SUN, H. Chen, L. Zhou, W. Hu, L. Li, L. Tu, Q. Chang, Y. Liu, Q. Sun, X. Wu, M. Wang, H. (2011). The protective role of hydrogen-rich saline in experimental liver injury in mice. Journal of Hepatology 54, (3) 471-80
  10. 10. ITOH, T., FUJITA, Y., ITO, M., MASUDA, A., OHNO, K., ICHIHARA, M., KOJIMA, T., NOZAWA, Y. & ITO, M. (2009). Molecular hydrogen suppresses Fcepsilon RI-mediated signal transduction and prevents degranulation of mast cells. Biochem Biophys Res Commun 389, 651-6.
  11. 11. KAMIMURA, N., NISHIMAKI, K., OHSAWA, I. & OHTA, S. (2011). Molecular Hydrogen Improves Obesity and Diabetes by Inducing Hepatic FGF21 and Stimulating Energy Metabolism in db/db Mice. Obesity.
  12. 12. NAKAI, Y., SATO, B., USHIAMA, S., OKADA, S., ABE, K. & ARAI, S. (2011). Hepatic oxidoreduction-related genes are upregulated by administration of hydrogen-saturated drinking water. Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry 75, 774-6.
  13. 13. DIXON, B. J., TANG, J. & ZHANG, J. H. (2013). The evolution of molecular hydrogen: a noteworthy potential therapy with clinical significance. Med Gas Res 3, 10.
  14. 14. ZHANG, J. Y., LIU, C., ZHOU, L., QU, K., WANG, R. T., TAI, M. H., LEI, J. C. W. L., WU, Q. F. & WANG, Z. X. (2012). A Review of Hydrogen as a New Medical Therapy. Hepato-Gastroenterology 59, 1026-1032.
  15. 15. SHIRAHATA, S. A. N. E. T. A. K. A. (2002). Reduced water for prevention of diseases. Animal Cell Technology: Basic and Applied Aspects 12, 25-30.
  16. 16. SHIRAHATA, S., HAMASAKI, T. & TERUYA, K. (2012). Advanced research on the health benefit of reduced water. Trends in Food Science & Technology 23, 124-131.
  17. 17. CONRAD, R., ARAGNO, M. & SEILER, W. (1983). Production and consumption of hydrogen in a eutrophic lake. Applied and Environmental Microbiology 45, 502-10.
  18. 18. STROCCHI, A. & LEVITT, M. D. (1992). Maintaining intestinal H2 balance: credit the colonic bacteria. Gastroenterology 102, 1424-6.
  19. 19. CHEN, X., ZHAI, X., SHI, J., LIU, W. W., TAO, H., SUN, X. & KANG, Z. (2013). Lactulose Mediates Suppression of Dextran Sodium Sulfate-Induced Colon Inflammation by Increasing Hydrogen Production. Dig Dis Sci.
  20. 20. SUZUKI, Y., SANO, M., HAYASHIDA, K., OHSAWA, I., OHTA, S. & FUKUDA, K. (2009). Are the effects of alpha-glucosidase inhibitors on cardiovascular events related to elevated levels of hydrogen gas in the gastrointestinal tract? FEBS Letters 583, 2157-9.
  21. 21. CHEN, X., ZUO, Q., HAI, Y. & SUN, X. J. (2011). Lactulose: an indirect antioxidant ameliorating inflammatory bowel disease by increasing hydrogen production. Medical Hypotheses 76, 325-7.
  22. 22. BLACK, J. H. (2006). Chemistry and cosmology. Faraday Discussions 133, 27-32; discussion 83-102, 449-52.
  23. 23. JIN, Q., ZHU, K., CUI, W., XIE, Y., HAN, B. & SHEN, W. (2013). Hydrogen gas acts as a novel bioactive molecule in enhancing plant tolerance to paraquat-induced oxidative stress via the modulation of heme oxygenase-1 signalling system. Plant Cell and Environment 36, 956-69.
  24. 24. HONG, Y., CHEN, S. & ZHANG, J. M. (2010). Hydrogen as a selective antioxidant: a review of clinical and experimental studies. Journal of International Medical Research 38, 1893-903.

 

 

Etudes sur l’eau enrichie en hydrogène : 
http://www.molecularhydrogenstudies.com/

Pourquoi l’élément vital de l’humanité est l’Hydrogène

Les trois éléments vitaux de la vie des êtres humains : l’Eau, l’Oxygène et l’Hydrogène

 

L’Eau

L’eau est constituée de deux atomes d’hydrogène (H) et d’un atome d’oxygène (O). Les deux combinés ensemble forment la substance qui donne la vie, l’eau (H2O). L’importance de l’eau est bien connue. Évidemment, la vie n’existerait pas sans elle. En effet, l’eau est pratiquement le nutriment le plus important pour notre santé (1), vous pouvez vous passer de nourriture pendant environ un mois, mais trois jours seulement sans eau peut être mortel. Elle est utile pas seulement pour le maintien de la température du corps, mais aussi pour l’absorption des nutriments, l’élimination des déchets (2) et pour beaucoup de processus cellulaires, y compris la catalyse enzymatique (3). L’hydratation optimale du corps est importante pour l’hydratation optimale des cellules et le fonctionnement de la cellule (4-5) (par exemple la communication, la signalisation, le métabolisme des cellules, l’expression des gènes, etc.) Il est logique que le maintien d’une hydratation optimale est nécessaire pour la santé et la longévité globale. En fait, la vague de chaleur de 2003 en Europe a conduit à un excès de 50 000 morts (6-7). La majorité de ces décès ont été attribués principalement à déshydrations (6-7). En effet, la déshydratation est la principale cause de l’hospitalisation des personnes âgées et chez de nombreux patients, elle aboutit souvent  au décès (1). La déshydratation est également liée à l’infection et si on l’inclut, la mortalité peut être supérieure à 50% (8). Saviez-vous que la perte de seulement 1% à 2% de votre poids corporel en l’eau altère de façon significative votre performance à la fois athlétique et cognitive (9-10) ?

L’Oxygène

Si l’eau est si vitale pour vous, serait-il possible que les éléments qui la constituent ne soient également pas vitaux pour vous ? L’oxygène est l’un de ces éléments. Nous savons que l’oxygène, tout comme l’eau, est nécessaire pour de nombreuses formes de vie. C’est en fait l’oxygène qui alimente la répartition de la nourriture dans les mitochondries de nos cellules. C’est parce que l’oxygène cherche des électrons; notre corps utilise cette propriété de l’oxygène pour produire l’ATP – énergie – (2). L’oxygène est connu comme accepteur final d’électrons de la chaîne de transport respiratoire (ETC) et tire efficacement des électrons de notre alimentation à travers ces voies métaboliques. C’est ainsi que la nourriture est oxydée, s’est réalisé par l’oxygène, un puissant oxydant (3). Malheureusement, ce même oxygène qui offre la vie apporte lentement mort par l’oxydation pas seulement de notre nourriture, mais aussi bien de notre corps. En fait, jusqu’à 4% de l’oxygène que nous respirons se transforme en radicaux libres d’oxygène qui oxydent (font vieillir) nos cellules (3).

L’Hydrogène

De façon intéressante, à la fin de la chaîne de transport des électrons c’est essentiellement l’oxygène qui capte l’hydrogène et devient l’eau. C’est vrai, hydrogène est l’autre partie qui fait de l’eau. Il s’avère que, bien que la plupart des gens se sont seulement concentrés sur l’importance de l’eau, ou de l’oxygène, ils ont oublié l’autre élément qui fait l’eau. En effet, l’hydrogène est un peu comme la partie complémentaire de l’oxygène. Les deux sont interconnectés et interdépendants ; l’hydrogène et l’oxygène sont à certains égards respectivement analogues au Yin et au Yang. L’hydrogène est le plus léger de tous les éléments, c’est ce qui alimente le soleil en fusion pour produire de l’hélium. C’est un puissant agent de réduction (antioxydant) nécessaire à la vie. Fait intéressant, l’oxygène est l’un des agents oxydants les plus puissants, également nécessaire à la vie. C’est la combinaison de ces deux pôles opposés qui forment H2O, le solvant universel qui permet à la vie d’exister. L’hydrogène représente donc naturellement « l’élément Vital ». Au cours de la production d’eau « ionisée » par électrolyse de l’eau, du gaz hydrogène sort en tant que produit à la cathode [2H + + 2e–> H2 (g]. L’électrolyse est en fait le processus utilisé par les fabricants pour la production de masse du gaz d’hydrogène (11), et a longtemps été désigné comme source d’énergie alternative.

 

Références 1. Ferry, Monique. « Strategies for ensuring good hydration in the elderly. » Nutrition reviews 63 (2005): S22-S29. 2. Boron, Walter F., and Emile L. Boulpaep. Medical physiology. Saunders, 2008. 3. Nelson, David L., and Michael M. Cox. Lehninger principles of biochemistry. Wh Freeman, 2008. 4. Häussinger, D. « The role of cellular hydration in the regulation of cell function. » Biochemical Journal 313.Pt 3 (1996): 697. 5. Haussinger, Dieter, F. Lang, and W. Gerok. « Regulation of cell function by the cellular hydration state. » American Journal of Physiology-Endocrinology And Metabolism 267.3 (1994): E343-E355. 6. Rikkert, Marcel GM, René JF Melis, and Jurgen AHR Claassen. « Heat waves and dehydration in the elderly. » BMJ 339 (2009). 7. Poumadère, Marc, et al. « The 2003 heat wave in France: dangerous climate change here and now. » Risk Analysis 25.6 (2005): 1483-1494. 8. Weinberg, Andrew D., et al. « Dehydration. » JAMA: the journal of the American Medical Association 274.19 (1995): 1552-1556. 9. Grandjean, Ann C., and Nicole R. Grandjean. « Dehydration and cognitive performance. » Journal of the American College of Nutrition 26.suppl 5 (2007): 549S-554S. 10. Kao, Wei-Fong, et al. « Athletic performance and serial weight changes during 12-and 24-hour ultra-marathons. » Clinical Journal of Sport Medicine 18.2 (2008): 155-158. 11. Abe, Isao. « Alkaline water electrolysis. » Energy Carriers and Conversion Systems 1.

 

 

 

Note :

Les bienfaits de l’eau Kangen, eau alcaline ionisée, encore appelée eau d’hydrogène, s’expliquent aujourd’hui par la richesse de sa concentration en gaz d’hydrogène moléculaire dissous.
Plusieurs centaines d’études ont commencé à le démontrer depuis 2007. Mais ce fait reste encore ignoré de la plupart des professionnels de l’eau, ainsi que de la plupart des sceptiques.

 

 

La Technologie Kangen   lightbox title


    Vous pouvez aussi aimer

Restez Informé !

Recevez un email quand nous publions un nouvel article

 

Visitez la Boutique

google-site-verification: google15a36f0b7204ca56.html ------------------ app.satismeter cloudflare -------- ------------------------------
>
error: Alert: Ce contenu est protégé !!
4 Partages
Partagez4
Partagez