Pourquoi l’ioniseur apporte la meilleure alimentation en hydrogène

Quelles méthodes à notre disposition aujourd’hui nous permettent d’obtenir les meilleurs avantages thérapeutiques de l’hydrogène moléculaire ?

Il existe un certain nombre de méthodes de consommation du gaz hydrogène moléculaire (H2)1 :

  1. l’inhalation de H22,
  2. l’injection de saline riche en H23,
  3. les gouttes de saline riche en H2 dans les yeux4,
  4. la prise d’un bain dans de l’eau riche en H25,
  5. l’augmentation de la production d’H2 par les bactéries intestinales6,
  6. l’application topique7,
  7. l’ingestion orale de comprimés produisant de l’hydrogène7,
  8. et tout simplement boire de l’eau riche en H28.

    Quelle est la meilleure méthode d’alimentation ?

Chacun de ces procédés a un effet thérapeutique; Toutefois, l’approche la plus simple et souvent la plus efficace est tout simplement de boire de l’eau riche en hydrogène moléculaire9. En fait, dans une étude10 utilisant un modèle de la maladie de Parkinson, on a constaté que c’était plutôt l’eau riche en H2, mais pas l’inhalation de 2% de gaz H2 ni l’augmentation de la production d’H2 intestinal par administration de lactulose, qui était efficace10 !

Peut-être est-ce parce que l’inhalation de gaz H2 et la production de gaz H2 par les bactéries donne une exposition continue de H211 (permettant d’atteindre l’homéostasie), alors que l’eau chargée en H2 donne une exposition intermittente. En effet, cette (10) même étude a montré que l’inhalation intermittente de 2% d’H2 était assez efficace.
Une autre raison de l’importance de boire l’eau riche en H2 est le fait de permettre l’induction gastrique de la ghréline, qui est communiquée par l’activation des récepteurs bêta 1 adrénergiques12.
Le consensus aujourd’hui est que non seulement boire de l’eau riche en H2 est le moyen le plus facile, mais c’est souvent le plus efficace13

alimentation en hydrogène       alimentation en hydrogène    alimentation en hydrogène

La méthode* principale pour produire de l’eau riche en H2 est l’ioniseur d’eau (électrolyse)

Les ioniseurs d’eau produisent de l’hydrogène gazeux par le biais de l’électrolyse17.L’électrolyse de l’eau est peut-être la méthode la plus connue, car c’est le principal moyen de production industrielle d’hydrogène moléculaire gazeux pour en produire de l’énergie18.

Certaines unités d’électrolyse sont fabriquées de façon à produire de l’eau saturée d’hydrogène moléculaire (1,6 ppm)19 ou même sursaturée (2-3 ppm)20. D’autres peuvent être des machines19 de type discontinu qui maintiennent un pH neutre, mais saturent l’eau en hydrogène moléculaire. D’autres, comme l’eau Kangen, sont en mesure de produire de l’eau légèrement alcaline (pH 9,5) et d’atteindre un niveau de saturation (1,6 ppm)21.

Cependant, de nombreuses machines ne produisent qu’un niveau de saturation d’environ 6% (0,1 ppm) à un pH de 9,5. En faisant couler l’eau très lentement, ces machines peuvent augmenter la concentration d’hydrogène moléculaire, mais le pH résultant est alors supérieur à 11, rendant l’eau imbuvable.(22)

D’autres machines, en général chinoises à cout réduit, produisent malheureusement aussi en même temps du Chlore ou de l’Ozone, ou nécessitent une eau préalablement distillée.

La capacité de production d’une concentration élevée d’hydrogène moléculaire à un pH acceptable (9,5) est le paramètre le plus important pour déterminer quelle est la meilleure machine21. Malheureusement, la plupart des entreprises d’ioniseurs d’eau non seulement ne connaissent pas la concentration d’H2 que leur machine produit, mais ils n’ont aucune connaissance du fait que c’est vraiment l’H2 qui importe, en face duquel l’ORP n’est qu’une mesure indicative de présence, mais pas de concentration. Un autre avantage de l’ioniseur, est de produire à volonté plusieurs types d’eaux : à boire, pour cuisiner, pour nettoyer, pour la beauté de la peau, etc.

Adaptation du Molecular Hydrogen Institute


 

ANNEXE :
Autres façons* de produire de l’eau riche en H2

  1. la réaction de l’eau avec des métaux alcalino-terreux (par exemple le magnésium)15,
  2. ou tout simplement le barbotage de gaz H2 dans l’eau16.

1 – Métaux + Eau = Hydrogène Moléculaire

Une autre méthode pratique pour produire de l’eau riche en H2 est d’ajouter des métaux alcalino-terreux à l’eau15. Il est bien connu par exemple que l’ajout de sodium ou de potassium métallique à l’eau crée une explosion23 (Voir http://youtu.be/6saG412sOgM ). Notez que ce sont des métaux, pas des sels ioniques (c’est à dire du métal de sodium pas du chlorure de sodium [Na + Cl-]).
Cette réaction se produit du fait que les métaux donnent rapidement leur électron de valence à l’eau, en produisant de l’hydrogène moléculaire (3Na + 2H2O -> H2 + 2OH-). Ces métaux réagissent si violemment avec l’eau que suffisamment de chaleur est produite pour enflammer le gaz d’hydrogène23.

Le Magnésium métal réagit également avec de l’eau pour produire du gaz d’hydrogène: (Mg + 2H2O -> H2 + 2OH-)24.Cependant, la réaction n’est pas aussi exothermique et ne comporte donc aucun risque d’ explosion25.

Cette méthode de production d’eau riche en hydrogène est peut-être la plus couramment utilisée par les chercheurs, en particulier pour les études humaines13.La concentration d’hydrogène moléculaire est généralement proche de la saturation (1,6 ppm)26, ce qui permet aux sujets d’ingérer de plus grandes quantités d’hydrogène moléculaire sans avoir à consommer un volume copieux d’eau (1 litre au lieu de 10 litres).

Il existe des bâtons de magnésium qui peuvent être placés dans l’eau27, des comprimés de magnésium qui peuvent être consommés (qui produisent de H2 dans l’estomac)27, et un filtre à eau contenant du magnésium, qui est relié au robinet d’eau28. Comme l’électrolyse, tous ces procédés augmentent le pH de l’eau, car ils réduisent la concentration en ions H +.

2 – Sursaturation

Cette méthode est capable de produire une concentration sursaturée d’hydrogène moléculaire à 7 ppm (saturée à plus de 437% et jusqu’à 700% de plus que beaucoup eaux ionisées). Cette méthode ne modifie pas le pH de l’eau et peut être utilisé dans n’importe quelle boisson de son choix. Actuellement, elle n’est pas disponible dans le commerce, mais a été utilisée dans certaines études avec de grands effets. Là encore, l’avantage de cette méthode est la possibilité d’ingérer de grandes quantités d’Hydrogène sans avoir à boire d’énormes quantités d’eau (13 cL au lieu de 10 litres). Mais cela revient au final aujourd’hui beaucoup plus cher et d’utilisation bien moins pratique : l’eau doit d’abord être purifiée du chlore, il faut attendre que le gaz se dissolve, etc.

Sourcesmolecularhydrogeninstitute

Note :

Les bienfaits de l’eau alcaline ionisée, s’expliquent aujourd’hui par la richesse de sa concentration en gaz d’hydrogène moléculaire dissous.
Plusieurs centaines d’études ont commencé à le démontrer depuis 2007 (http://www.molecularhydrogeninstitute.com/). Mais ce fait reste encore ignoré de la plupart des commerciaux de l’eau, ainsi que de la plupart des sceptiques.

eau ionisée

Quelles méthodes à notre disposition aujourd’hui nous permettent d’obtenir les meilleurs avantages thérapeutiques de l’hydrogène moléculaire ?

Il existe un certain nombre de méthodes de consommation du gaz hydrogène moléculaire (H2)1 :

  1. l’inhalation de H22,
  2. l’injection de saline riche en H23,
  3. les gouttes de saline riche en H2 dans les yeux4,
  4. la prise d’un bain dans de l’eau riche en H25,
  5. l’augmentation de la production d’H2 par les bactéries intestinales6,
  6. l’application topique7,
  7. l’ingestion orale de comprimés produisant de l’hydrogène7,
  8. et tout simplement boire de l’eau riche en H28.

    Quelle est la meilleure méthode d’alimentation ?

Chacun de ces procédés a un effet thérapeutique; Toutefois, l’approche la plus simple et souvent la plus efficace est tout simplement de boire de l’eau riche en hydrogène moléculaire9. En fait, dans une étude10 utilisant un modèle de la maladie de Parkinson, on a constaté que c’était plutôt l’eau riche en H2, mais pas l’inhalation de 2% de gaz H2 ni l’augmentation de la production d’H2 intestinal par administration de lactulose, qui était efficace10 !

Peut-être est-ce parce que l’inhalation de gaz H2 et la production de gaz H2 par les bactéries donne une exposition continue de H211 (permettant d’atteindre l’homéostasie), alors que l’eau chargée en H2 donne une exposition intermittente. En effet, cette (10) même étude a montré que l’inhalation intermittente de 2% d’H2 était assez efficace.
Une autre raison de l’importance de boire l’eau riche en H2 est le fait de permettre l’induction gastrique de la ghréline, qui est communiquée par l’activation des récepteurs bêta 1 adrénergiques12.
Le consensus aujourd’hui est que non seulement boire de l’eau riche en H2 est le moyen le plus facile, mais c’est souvent le plus efficace13

alimentation en hydrogène       alimentation en hydrogène    alimentation en hydrogène

La méthode* principale pour produire de l’eau riche en H2 est l’ioniseur d’eau (électrolyse)

Les ioniseurs d’eau produisent de l’hydrogène gazeux par le biais de l’électrolyse17.L’électrolyse de l’eau est peut-être la méthode la plus connue, car c’est le principal moyen de production industrielle d’hydrogène moléculaire gazeux pour en produire de l’énergie18.

Certaines unités d’électrolyse sont fabriquées de façon à produire de l’eau saturée d’hydrogène moléculaire (1,6 ppm)19 ou même sursaturée (2-3 ppm)20. D’autres peuvent être des machines19 de type discontinu qui maintiennent un pH neutre, mais saturent l’eau en hydrogène moléculaire. D’autres, comme l’eau Kangen, sont en mesure de produire de l’eau légèrement alcaline (pH 9,5) et d’atteindre un niveau de saturation (1,6 ppm)21.

Cependant, de nombreuses machines ne produisent qu’un niveau de saturation d’environ 6% (0,1 ppm) à un pH de 9,5. En faisant couler l’eau très lentement, ces machines peuvent augmenter la concentration d’hydrogène moléculaire, mais le pH résultant est alors supérieur à 11, rendant l’eau imbuvable.(22)

D’autres machines, en général chinoises à cout réduit, produisent malheureusement aussi en même temps du Chlore ou de l’Ozone, ou nécessitent une eau préalablement distillée.

La capacité de production d’une concentration élevée d’hydrogène moléculaire à un pH acceptable (9,5) est le paramètre le plus important pour déterminer quelle est la meilleure machine21. Malheureusement, la plupart des entreprises d’ioniseurs d’eau non seulement ne connaissent pas la concentration d’H2 que leur machine produit, mais ils n’ont aucune connaissance du fait que c’est vraiment l’H2 qui importe, en face duquel l’ORP n’est qu’une mesure indicative de présence, mais pas de concentration. Un autre avantage de l’ioniseur, est de produire à volonté plusieurs types d’eaux : à boire, pour cuisiner, pour nettoyer, pour la beauté de la peau, etc.

Adaptation du Molecular Hydrogen Institute


 

ANNEXE :
Autres façons* de produire de l’eau riche en H2

  1. la réaction de l’eau avec des métaux alcalino-terreux (par exemple le magnésium)15,
  2. ou tout simplement le barbotage de gaz H2 dans l’eau16.

1 – Métaux + Eau = Hydrogène Moléculaire

Une autre méthode pratique pour produire de l’eau riche en H2 est d’ajouter des métaux alcalino-terreux à l’eau15. Il est bien connu par exemple que l’ajout de sodium ou de potassium métallique à l’eau crée une explosion23 (Voir http://youtu.be/6saG412sOgM ). Notez que ce sont des métaux, pas des sels ioniques (c’est à dire du métal de sodium pas du chlorure de sodium [Na + Cl-]).
Cette réaction se produit du fait que les métaux donnent rapidement leur électron de valence à l’eau, en produisant de l’hydrogène moléculaire (3Na + 2H2O -> H2 + 2OH-). Ces métaux réagissent si violemment avec l’eau que suffisamment de chaleur est produite pour enflammer le gaz d’hydrogène23.

Le Magnésium métal réagit également avec de l’eau pour produire du gaz d’hydrogène: (Mg + 2H2O -> H2 + 2OH-)24.Cependant, la réaction n’est pas aussi exothermique et ne comporte donc aucun risque d’ explosion25.

Cette méthode de production d’eau riche en hydrogène est peut-être la plus couramment utilisée par les chercheurs, en particulier pour les études humaines13.La concentration d’hydrogène moléculaire est généralement proche de la saturation (1,6 ppm)26, ce qui permet aux sujets d’ingérer de plus grandes quantités d’hydrogène moléculaire sans avoir à consommer un volume copieux d’eau (1 litre au lieu de 10 litres).

Il existe des bâtons de magnésium qui peuvent être placés dans l’eau27, des comprimés de magnésium qui peuvent être consommés (qui produisent de H2 dans l’estomac)27, et un filtre à eau contenant du magnésium, qui est relié au robinet d’eau28. Comme l’électrolyse, tous ces procédés augmentent le pH de l’eau, car ils réduisent la concentration en ions H +.

2 – Sursaturation

Cette méthode est capable de produire une concentration sursaturée d’hydrogène moléculaire à 7 ppm (saturée à plus de 437% et jusqu’à 700% de plus que beaucoup eaux ionisées). Cette méthode ne modifie pas le pH de l’eau et peut être utilisé dans n’importe quelle boisson de son choix. Actuellement, elle n’est pas disponible dans le commerce, mais a été utilisée dans certaines études avec de grands effets. Là encore, l’avantage de cette méthode est la possibilité d’ingérer de grandes quantités d’Hydrogène sans avoir à boire d’énormes quantités d’eau (13 cL au lieu de 10 litres). Mais cela revient au final aujourd’hui beaucoup plus cher et d’utilisation bien moins pratique : l’eau doit d’abord être purifiée du chlore, il faut attendre que le gaz se dissolve, etc.

Sourcesmolecularhydrogeninstitute

Note :

Les bienfaits de l’eau alcaline ionisée, s’expliquent aujourd’hui par la richesse de sa concentration en gaz d’hydrogène moléculaire dissous.
Plusieurs centaines d’études ont commencé à le démontrer depuis 2007 (http://www.molecularhydrogeninstitute.com/). Mais ce fait reste encore ignoré de la plupart des commerciaux de l’eau, ainsi que de la plupart des sceptiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.