Catégorie : Etudes sur l’eau Hydrogénée
Tous les articles du Blog Blog « Choisir mon eau » liés à la recherche sur l’eau hydrogénée

Protégé : Captez la Source de Vie de l’eau Hydrogénée


L’eau produite par un ioniseur d’eau Kangen contient du gaz d’hydrogène moléculaire dissous (H2). Le gaz est sous la forme de nano bulles d’hydrogène, en grande partie invisible à l’œil nu. 

1- Les avantages de boire de l’eau hydrogénée ?

Des études de recherche ont démontré que l’hydrogène moléculaire a le pouvoir d’agir comme un antioxydant, piégeant le radical libre le plus dangereux, le radical Hydroxyle. Il a aussi la capacité d’aider notre organisme à produire ses propres antioxydants, comme la Superoxyde Dismutase (SOD), la Catalase et le Glutathion, le maître antioxydant de notre propre corps.

Parce que la molécule d’Hydrogène est la plus petite molécule qui soit, elle a la capacité de pénétrer à travers la membrane cellulaire dans les mitochondries, et même à travers la barrière hémato-encéphalique, neutralisant les radicaux libres là où ils sont produits.

En buvant de l’eau Antioxydante riche en hydrogène produite par une machine Kangen, vous pouvez alimenter quotidiennement votre corps en antioxydants bénéfiques.

L’eau Kangen, l’eau la plus riche en hydrogène
Les bienfaits de l’eau Kangen, eau alcaline ionisée, encore appelée l’eau d’hydrogène, s’expliquent aujourd’hui par la richesse de sa concentration en gaz d’hydrogène moléculaire dissous.

Molecular Hydrogen Institute – Hydrogen Gas and Water Research

« Dans notre corps, l’hydrogène fonctionne comme un antioxydant, Il aide à prévenir les dommages et l’inflammation des cellules, il protège l’ADN et combat la croissance des cellules anormales … «

2. La découverte de l’hydrogène moléculaire : la fontaine de jouvence

L’humanité a été la recherche de la « Fontaine de Jouvence » depuis le 16ème siècle. La fontaine était supposée restaurer la jeunesse de toute personne qui en buvait. La légende de la fontaine a été perpétuée par les Eaux dites « Miraculeuses » de différentes régions du monde.

Les « Eaux Miracles » des lieux comme Lourdes (France), Nordenau (Allemagne), Tlacote (Mexique) et Nadana (Inde) ont attiré des millions de personnes dans le monde. Nombreuses ont été les personnes qui ont en ressenti les bénéfices sur leur santé ou qui ont vécu une guérison « miraculeuse » en buvant l’eau de ces sources.

Naturellement, les chercheurs ont analysé des échantillons prélevés sur ces « Eaux Miracles » pour trouver la cause de si bons résultats. Les chercheurs ont constaté que ces « Eaux Miracles » avaient beaucoup de différents types d’oligo-éléments. Cependant, ils ont trouvé une molécule qui était unique à ces eaux. Cette molécule est  l’hydrogène moléculaire (H2) . H2 est une molécule qui n’existe pas souvent dans la nature, mais qui a été trouvée par hasard dans ces « Eaux Miracles ».

choisirmoneau.blog

Les chercheurs ont mesuré la teneur en hydrogène moléculaire des eaux dites « miracles » et ont trouvé des concentrations d’hydrogène moléculaire allant jusqu’à 0,08 parties par million (ppm).

L’eau Kangen se situe aujourd’hui, entre 0,4 (modèle R) et 2 ppm (modèle K8, seul modèle au niveau des appareils utilisés dans les centres de recherche).

Typiquement, l’hydrogène moléculaire était considéré comme un gaz inerte n’ayant que peu d’effet sur le corps humain. La communauté médicale savait que les bactéries dans l’intestin produisent de l’hydrogène moléculaire, mais ne savait pas qu’il pouvait avoir un impact positif sur la santé humaine. Cette découverte à partir des « Eaux Miracles » a contribué au lancement d’une nouvelle vague de recherches sur l’hydrogène moléculaire pour le bien-être.

Au cours des 10 dernières années, le nombre d’études de recherche sur l’hydrogène moléculaire ont connu une croissance exponentielle, totalisant plus de 700 études de recherche. En observant la façon dont se comporte l’hydrogène moléculaire dans les cellules, nous commençons à comprendre la diversité des façons dont nous pouvons bénéficier de l’hydrogène moléculaire.

C’est l’article de Ohsawa et Ikuroh « Hydrogen acts as a therapeutic antioxidant by selectively reducing cytotoxic oxygen radicals », publié dans la revue Nature Medicine 13.6 : 688-694, l’une des revues scientifiques les plus respectées, qui a révélé en 2007 que l’hydrogène gazeux pouvait piéger sélectivement les radicaux libres cytotoxiques. Il a été ensuite démontré que le gaz d’hydrogène était une nouvelle molécule de signalisation thérapeutique efficace.

Plusieurs centaines d’études, publiées depuis 2007, prouvent aujourd’hui le potentiel thérapeutique de l’hydrogène. Mais ce fait reste encore ignoré de la plupart des commerciaux de l’eau, ainsi que de la plupart des sceptiques.

L’eau Kangen est aujourd’hui l’eau la plus riche en Hydrogène :

Elle a été testée en usage courant à 0,4 mg par litre à un débit normal avec le Leveluk R, l’ioniseur d’entrée de gamme. Avec la SD501 ici, on peut monter à 0,6 mg/l. Le dernier modèle, la Leveluk K8, produit environ 0,6 à 1,0 !

choisirmoneau

(Mesurée par l’Institut AquaSciences LLC,  la SD 501 est capable de produire de l’eau dont la concentration en H2 varie entre 0,35 ppm et 2,0 ppm selon les réglages)

3. Comment l’hydrogène moléculaire vous aiderait ?

Vos bénéfices peuvent varier…

Les avantages pour la santé de l’hydrogène moléculaire sont bien documentés. Chaque individu ressent différents types de bénéfices de l’hydrogène moléculaire à différents degrés. En effet, chaque individu est affecté de différentes manières par les radicaux libres et le stress oxydatif.

Certains facteurs déterminent la façon dont les radicaux libres influencent votre santé, par exemple :

  • Une prédisposition génétique
  • L’environnement familial
  • L’environnement de travail
  • Les choix de mode de vie

Les radicaux libres sont nuisibles à votre santé quel que soit votre mode de vie et votre environnement. C’est pourquoi tout le monde peut jouir d’une meilleure santé en complétant l’apport d’hydrogène moléculaire à ses cellules.

Voici quelques-uns des premiers ressentis de l’action de l’hydrogène moléculaire sur l’amélioration de la santé :

  • Augmenter l’énergie, la clarté mentale, et la concentration
  • Maintenir un poids optimal
  • Améliorer la performance sportive
  • Augmenter l’endurance
  • Réduire le temps de récupération
  • Soutenir les mouvements réguliers de ses intestins
  • Diminuer les odeurs corporelles et les odeurs des gaz
  • Améliorer la tonicité de la peau
    etc…

En Savoir Plus…   
Les bénéfices de l’eau hydrogénée

Protégé : Les Effets Anti-Age de l’eau Hydrogénée


Les Effets Anti-Age de l’eau d’Hydrogène

Progrès récents vers la médecine de l’hydrogène

Nous générons des molécules qui causent tous les jours des dégâts dans notre corps, que ce soit par l’exercice intense, le tabagisme, l’exposition aux ultraviolets, la pollution, ou tout autre type de stress. Ces « radicaux libres (ROS), sont aussi formés par le processus de la respiration, tous les jours à chaque minute.

L’hydrogène est maintenant reconnu comme l’antioxydant primordial. Un atome d’hydrogène moléculaire se combine avec les radicaux hydroxyles et crée des molécules d’eau. Ce processus débarrasse votre corps des radicaux libres les plus cytotoxiques dans votre corps. En étant bien hydraté et en convertissant des radicaux hydroxyles en molécules d’eau … vous pouvez détoxifier et purifier votre corps en rinçant les déchets et les toxines de votre corps. Chacun est différent et les résultats diffèrent. Certaines personnes ont des résultats très prononcés immédiatement. D’autres ne ressentent les résultats de l’eau enrichie d’hydrogène qu’après en avoir bu pendant une semaine ou deux. Plus vous êtes en bonne santé moins spectaculaires seront les résultats. Mais l’hydrogène moléculaire aide tout le monde, même si vous ne pouvez pas sentir le processus de transformation des radicaux hydroxyles en eau.

 


 

De nombreuses personnes promeuvent l’eau alcaline ou l’eau à pH élevé comme étant anti vieillissement du fait de leur pH élevé. Ceci n’est tout simplement pas vrai. Les avantages proviennent de l’hydrogène moléculaire (H2) et non du pH plus élevé !

Et c’est la quantité d’hydrogène moléculaire dissous dans l’eau qui fait la différence dans la valeur thérapeutique de l’eau.

L’eau Kangen a une quantité importante de H2 dissous. Elle a été testée à 0,4 mg par litre à un débit normal avec le Leveluk R, l’ioniseur d’entrée de gamme.

Avec le dernier modèle Kangen 8 (K8) la quantité est environ de 0,6 à 1,0 mg / l (mesuré par la Fondation de l’Hydrogène.

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur les bénéfices auxquels s’attendre

Toutes les eaux courantes vous oxydent !

La concentration de l’eau Kangen en H2 antioxydant
ralentit le vieillissement !

** Plus de 1000 études scientifiques validées par des pairs démontrent la valeur thérapeutique de l’eau contenant de l’hydrogène moléculaire dissous. Regardez s’il vous plaît les liens ci-dessous pour en savoir plus.

référence : Etudes Scientifiques

référence : Institut de l’Hydrogène Moléculaire


 Agir sur les vraies causes du vieillissement accéléré

Le Professeur Dr Mu Shik Jhon, Directeur de l’ Académie des Sciences (30 distinctions scientifiques internationales, 250 études publiées) propose une théorie entièrement nouvelle sur le vieillissement :

Le vieillissement est une perte d’eau d’hydrogène H2 à partir de nos organes, de tissus et de cellules, et une diminution de la quantité d’eau corporelle totale.

Cette théorie du rôle des changements structurels de l’eau intracellulaire sur le vieillissement a fait l’objet de nombreuses recherches. Le Dr Seiji Katayama, a analysé la structure des composants de l’eau cellulaire de quatre générations de la même famille génétique. Il a conclu que l’âge, en fait, est lié à des changements structurels de l’eau environnant les macromolécules biologiques, et il suggère que« l’état de l’eau dans le corps est étroitement lié au mécanisme de vieillissement ».

Aujourd’hui, il y a des preuves indéniables que le rajeunissement peut être aussi simple que la réhydratation.

Réapprovisionner le corps avec de l’eau riche en hydrogène moléculaire H2 peut augmenter la vitalité, ralentir le processus de vieillissement, et prévenir la maladie.

Dr Mu Shik Jhon

Au niveau cellulaire, il y a deux facteurs liés à l’eau étroitement associés au vieillissement :

1 – La quantité d’eau dans le corps humain diminue avec l’âge. Vous devez rester autour de 70% d’eau.
2 – Le mouvement de l’eau à l’intérieur et à l’extérieur des cellules ralentit avec l’âge. Cela est aussi dû à la déshydratation, au manque d’eau dans le corps.

Si vous cherchez à ralentir le processus de vieillissement vous devez changer votre style de vie en changeant le type d’aliments que vous mangez, en buvant de l’eau riche en hydrogène moléculaire (facteur clé), en faisant de l’exercice.

La chirurgie, au passage, n’est en revanche qu’une solution temporaire, très coûteuse, qui accélère le vieillissement.

Vous voulez tester l’eau KANGEN ? Ou en savoir plus ?
Alors, laissez un expert vous contacter et vous conseiller gratuitement.

Protégé : Des études confirment l’effet bénéfique de l’eau sur la prévention du cancer

Choisir mon eau


Des études confirment l’effet bénéfique de boire de l’eau sur la prévention du cancer en plus d’autres facteurs de style de vie, comme l’évitement ou la cessation du tabagisme, de la modération de la consommation d’alcool, et le traitement ou la prévention de l’obésité. 

La sagesse conventionnelle affirme que l’on devrait consommer au moins huit verres d’eau par jour pour se maintenir en bonne santé, ce qui est logique compte tenu du fait que le corps humain est constitué d’environ 75% d’eau. Mais l’importance d’un apport adéquat en eau va bien au-delà que simplement d’éviter la déshydratation, car l’eau pourrait être le « nutriment » le plus important pour une désintoxication efficace et la prévention du cancer.

Du point de vue d’une saine digestion, l’eau est essentielle pour faire avancer les choses. Elle pousse la nourriture le long dans le tractus intestinal, tout en aidant l’intestin à rester lubrifié et flexible. L’eau contribue aussi à éliminer les toxines du tractus digestif, ce qui empêche leur accumulation et toute maladie qui en résulte, en particulier le cancer du côlon.

L’eau apporte également les nutriments au système cellulaire du corps, composante fondamentale primaire de la structure même des cellules. Tout, de la température du corps à la synthèse des éléments nutritifs, l’élimination des toxines, le maintien à niveau, est régit par les cellules, qui doivent absolument recevoir un apport optimal d’eau afin d’exercer leurs fonctions vitales.

Selon le United States Geological Survey (USGS), l’eau crée la salive utilisée pour la digestion, maintient le niveau approprié d’humidité de la membrane, favorise la croissance, la survie et la reproduction des cellules; évacue déchets (principalement sous la forme d’urine), et lubrifie les articulations. Elle contribue également à la fabrication des hormones et des neurotransmetteurs dans le cerveau, contrôle la température du corps par la transpiration et la respiration, protège l’intégrité structurelle du cerveau et de la moelle épinière, décompose et convertit les aliments pour la nutrition, et fournit l’oxygène à travers le corps.

L’eau permet également de protéger les organes vitaux, en particulier la vessie, le côlon, le sein et les tissus, contre le cancer. Une recherche publiée dans le Journal of Clinical Oncology révèle que la consommation d’eau est inversement liée à chacun de ces types de cancer; ce qui signifie que plus d’eau qu’une personne boit, moins il est probable qu’il ou elle développe ces affections potentiellement mortelles.

Des chercheurs israéliens ont évalué une série d’études portant sur l’apport hydrique par rapport au cancer et ont découvert que le maintien d’une hydratation optimale est essentielle pour contrecarrer cette maladie de plus en plus commune. Une étude a identifié une corrélation statistiquement significative entre l’apport hydrique élevé et une diminution du risque de cancer de la vessie chez près de 50.000 participants.

« Lorsque l’apport hydrique a été modélisé en tant que variable continue, le risque de cancer de la vessie a diminué de 7% pour chaque augmentation de 240 ml d’apport quotidien en liquide, » l’examen de l’étude explique. « Les participants à l’étude dans le quintile le plus élevé de consommation de liquide avaient une incidence de 49% plus faible de cancer de la vessie que ceux du quintile le plus bas. »

La recherche correspondante a identifié l’apport hydrique élevée comme réducteur du risque d’adénocarcinome du côlon chez les hommes et les femmes d’âge moyen. Les participants qui ont bu au moins cinq verres d’eau par jour se sont avérés avoir un risque significativement réduit de cancer du côlon par rapport à ceux qui ne buvaient que deux verres d’eau ou moins par jour.

« Cela donne à penser que l’augmentation de la consommation d’eau peut avoir un rôle important dans la réduction du risque de cancer du côlon en diminuant le temps de transit intestinal, réduisant le contact des muqueuses avec des agents cancérigènes, ainsi que par la diminution de la concentration de substances cancérigènes », rapporte le Journal of Clinical Oncology.

La plupart des gens ne réalisent pas qu’une carence en ce « nutriment-clé  » peut causer tant de maux, y compris le cancer. Êtes-vous certain de boire suffisamment d’eau, et ce, tous les jours ?

Partagez cette information avec vos amis pour vous assurer qu’ils le font !

Bien sûr, pas n’importe quelle eau. L’eau du robinet comme l’eau en bouteilles plastiques contient des cancérigènes : trihalométhanes, BPA, dioxyde d’antimoine, etc. En revanche, l’eau Kangen est pure et riche en antioxydants réparateurs :

Radiothérapie du Cancer et eau Kangen

Des patients atteints de cancer qui subissent des traitements de radiothérapie entrent dans une période difficile. Ironiquement, ces traitements diminuent la qualité de vie après chaque séance, les patients finissent toujours dans de la fatigue extrême. Le célèbre Dr Nakao a mené une étude en 2011 impliquant 49 patients atteints de cancer du foie qui subissaient une radiothérapie. La consommation suggéré était de deux litres d’eau riche en hydrogène pendant six semaines. Les résultats ont montré une diminution des lésions des cellules avec l’eau riche en hydrogène par rapport à l’eau du robinet. En fin de compte, l’objectif était de prouver qu’eux aussi pouvaient jouir de meilleures conditions de vie.

Références

  1. Greenwald P: Cancer prevention clinical trials.J Clin Oncol20:14S-22S, 2002 (suppl 18)
  2. Michaud DS, Spiegelman D, Clinton SK, et al: Fluid intake and the risk of bladder cancer in men. N Engl J Med 340:1390-1397, 1999

CrossRefMedline

  1. Bitterman WA, Farhadian H, Abu Samra C, et al: Environmental and nutritional factors significantly associated with cancer of the urinary tract among different ethnic groups.Urol Clin North Am 18:501-508, 1991

Medline

  1. Wilkens LR, Kadir MM, Kolonel LN, et al: Risk factors for lower urinary tract cancer: The role of total fluid consumption, nitrites and nitrosamines, and selected foods. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 5:161-166, 1996

Abstract/FREE Full Text

  1. Oyasu R, Hopp ML: The etiology of cancer of the bladder.Surg Gynecol Obstet 138:97-108, 1974

Medline

  1. Braver DJ, Modan M, Chetrit A, et al: Drinking, micturition habits, and urine concentration as potential risk factors in urinary bladder cancer. J Natl Cancer Inst 78:437-440, 1987
  1. Kadlubar FF, Dooley KL, Teitel CH, et al: Frequency of urination and its effects on metabolism, pharmacokinetics, blood hemoglobin adduct formation, and liver and urinary bladder DNA adduct levels in beagle dogs given the carcinogen 4-aminobiphenyl. Cancer Res 51:4371-4377, 1991

Abstract/FREE Full Text

  1. Shannon J, White E, Shattuck AL, et al: Relationship of food groups and water intake to colon cancer risk. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 5:495-502, 1996

Medline

  1. Tang R, Wang JY, Lo SK, et al: Physical activity, water intake, and risk of colorectal cancer in Taiwan: A hospital-based case-control study. Int J Cancer 82:484-489, 1999

CrossRefMedline

  1. Uccheddu A, Murgia C, Licheri S, et al: The incidence of 1, 2-dimethylhydrazine-induced colonic neoplasms in the rat: The effect of constipation. G Chir 12:572-574, 1991

Medline

  1. Stookey JD, Belderson PE, Russell JM, et al: Correspondence re: J. Shannon et al, Relationship of food groups and water intake to colon cancer risk. Cancer Epidemiol, Biomarkers & Prev., 5:495-502. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 6:657-658, 1997

Medline

  1. Hohenegger M, Laminger U, Om P, et al: Metabolic effects of water deprivation. J Clin Chem Clin Biochem 24:277-282,1986

Medline

Curcuma et Fibres produisent de l’hydrogène dans l’intestin


Tout professionnel de la santé naturelle crédible voudra savoir que l’H2 est naturel pour le corps. L’étude ci-dessous est la preuve que l’H2 produit à partir du Curcuma (un antioxydant / anti-inflammatoire bien connu) et des Fibres est naturel à l’organisme. Le corps produit naturellement environ 10 L d’hydrogène moléculaire chaque jour via la flore bactérienne produisant de l’hydrogène. Ce n’est pas un hasard si les deux des plus grands produits alimentaires favorisant la santé sur la terre : Le curcuma et les fibres produisent tous deux de l’hydrogène dans l’intestin.

Etude sur le Curcuma producteur d’hydrogène

Cette étude a été
 ... 

Lire la suite...

La ‘bombe H’ qui neutralise l’oxydation de vos cellules


 

Quel est l’enjeu de l’hydrogène, la ‘bombe H’ qui neutralise l’oxydation, dans la guerre menée à l’intérieur de vos cellules ?

Par Justine Corriol
Nutritionniste

L’eau alcaline hydrogénée est assez répandue au Japon. Alors que les deux principales propriétés de cette eau très unique sont ... 

Lire la suite...

Qu’est-ce que l’eau ionisée légèrement alcaline ?


Les bienfaits de l’eau ionisée, attribués généralement au fait qu’elle soit alcaline, ne sont en fait que la conséquence de sa richesse en Hydrogène. Dans notre corps, l’hydrogène fonctionne comme un antioxydant, Il aide à prévenir les dommages et l’inflammation des cellules, il protège l’ADN et combat la croissance des cellules anormales.

D’après Tyler LeBaron, Professor of PhysiologyBrigham Young University–Idaho    Molecular Hydrogen Institute – Hydrogen Gas and Water Research
Adaptation Christophe Naal


l'eau d'hydrogène

Qu’est-ce que l’eau ionisée légèrement alcaline ?
Ses caractéristiques, ses bénéfices, son futur

L’eau légèrement alcaline (pH 8-10) est commercialisée comme étant une eau saine1. Elle est produite à partir d’ioniseurs d’eau.

L’eau alcaline contenant de l’hydrogène moléculaire est produite à électrode négative (cathode) 3. Il y a de nombreux noms donnés à cette eau y compris : l’eau alcaline4, l’eau ionisée5, l’eau d’ions alcalins6, l’eau cathodique7, l’eau Kangen8, l’eau électrolysée réduite9, l’eau d’hydrogène, et bien d’autres encore.

l’Eau Réduite par Electrolyse ou eau hydrogénée (ERW en anglais, Electrolyzed Reduced Water) est le terme le plus commun dans la littérature scientifique1. Elle est dite électrolysée parce que l’eau subit une électrolyse et réduite parce que l’eau à la cathode a été réduite à du gaz hydrogène et des ions hydroxydes. Cette eau alcaline possède des caractéristiques réductrices (antioxydantes) du fait de l’hydrogène gazeux dissous.

Ses caractéristiques 

L’Eau Alcaline Ionisée (ERW) à des fins de consommation possède un pH compris entre 8 et 10 et une Force Antioxydante (Potentiel d’oxydo-réduction ou ORP) négative située entre -100 mV et -700 mV. Elle contient du gaz d’hydrogène moléculaire dissous (responsable de l’ORP) et du gaz d’oxygène moléculaire faiblement dissous3.

Les bénéfices émergeants pour la santé

Les études sur L’Eau Alcaline Ionisée (ERW) ont commencé dans les années 1930 au Japon1. En 1965, le Ministère de la Santé, du Travail et de la Prévoyance Japonais a approuvé cette eau comme substance médicinale10 capable d’améliorer les symptômes gastro-intestinaux11.

Au cours des décennies qui ont suivi, des preuves anecdotiques et scientifiques se sont accumulées justifiant de nombreux autres avantages à cette eau; tels que :

– Protéger l’ADN des dommages des radicaux libres1,
– Améliorer l’absorption du glucose12
,
– Améliorer les diabètes13
,
– Prévenir la mort cellulaire prématurée14
,
– Offrir une protection au foie15
,
– Prévenir l’oxydation des lipides16
,
– et d’autres17

Cependant, la raison pour laquelle cette eau produisait ces avantages n’était pas connue19 20. Certains commerçants8, et malheureusement, certains scientifiques1, ont commencé à promouvoir des idées comme « la micro structure » de l’eau, la tension de surface réduite, les molécules d’eau chargées négativement, les électrons libres, « l’hydrogène actif » et bien d’autres.

L’Hydrogène Moléculaire est la Clé des effets bénéfiques de l’eau Alcaline ionisée.

Cependant, toutes ces idées n’ont pas réussi à passer l’examen scientifique21 25, laissant les observations bénéfiques empiriques et scientifiques sans explication rationnelle21. Il est maintenant bien reconnu que le principal agent responsable des propriétés bénéfiques de cette eau est le gaz d’hydrogène moléculaire dissout26. Un éminent chercheur sur l’eau alcaline ionisée (ERW) de l’Université de Kyushu testa toutes les propriétés de l’ERW et le seul qui se révéla exercer un effet thérapeutique était l’hydrogène moléculaire27.

C’est en 1995 qu’un lien entre l’eau alcaline ionisée (ERW), et l’hydrogène fut suggéré pour la première fois28. Cependant, l’hydrogène moléculaire n’a été établi et reconnu comme thérapeutique qu’en 200729. Avant cette date, les articles sur l’ERW ne font aucune mention de l’hydrogène moléculaire, du moins pas comme composant actif30. Toutefois, à partir de 2010, des articles sur l’eau alcaline ionisée (ERW), ont commencé à se concentrer presque exclusivement sur l’hydrogène moléculaire30. Beaucoup d’articles récents reprennent le terme d’hydrogène moléculaire dans leur titre; par exemple, «… / l’eau alcaline électrolysée riche en hydrogène moléculaire / … « 31.

Ceci est clairement illustré dans un article publié récemment32. Les chercheurs ont utilisé

  1. dans un groupe de l’eau alcaline ionisée (ERW) au pH 8,5 et 9,5 ayant une faible concentration d’H2
  2. dans un autre groupe de l’eau alcaline ionisée (ERW) à un pH de 8,5 et 9,5 avec du gaz H2 supplémentaire (par bullage).

Les résultats montrent que l’eau Ionisée ayant une faible concentration d’H2 n’offrait aucun effet thérapeutique. Alors que l’eau alcaline ionisée (ERW), au pH 8,5 et 9,5, ayant du gaz d’H2 supplémentaire, fournissait une importante protection thérapeutique.

Résultat plus important, il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre le pH à 8,5 et celui à 9,5 aux mêmes concentrations élevées d’H2. Cela montre en outre que c’est bien l’hydrogène moléculaire dissous qui est responsable des effets thérapeutiques de l’eau alcaline ionisée (ERW), et pas son pH alcalin ni ses autres propriétés énigmatiques.

En fait, il est si bien reconnu que l’hydrogène moléculaire est le composant-clé de l’eau alcaline ionisée (ERW), que certaines études vont éliminer l’hydrogène moléculaire de l’eau pour l’utiliser comme groupe de contrôle27.

Par exemple, ce groupe de recherche40 a préparé trois types d’eau : de l’eau filtrée, de l’eau réduite par électrolyse, et la même eau déshydrogénée, dont l’H2 a été retiré. Ils en ont fait des échantillons frais deux fois par jour fournis par une paille métallique à partir d’une bouteille fermée.


Il a été observée dans l’étude que
le seul type d’eau qui fournissait l’effet protecteur était l’Eau Réduite contenant le gaz d’hydrogène dissous.

            Type d’eau      pH       H2 dissout
            (ppb)
  ORP
  (mV)
  Eau Filtrée       8,3                          2  + 140
  Eau d’Hydrogène   10,4                5000  – 148
   Eau Déshydrogénée    10,1                          4    + 85

 Le tableau ci-dessus montre les propriétés de ces types d’eau


Une autre étude a confirmé 41 que c’est le gaz d’hydrogène et pas le pH ni le taux ou la nature des minéraux de l’eau, ni d’autres propriétés de l’eau réduite alcaline qui est responsable des avantages thérapeutiques.

Ils ont utilisé trois eaux : l’eau Normale du robinet (RW) au pH ≈7, une eau alcaline réduite (DW) dégazée au pH ≈9.5, et de l’eau d’hydrogène alcaline réduite (HW) au pH ≈9.5.

Kangen, l’eau ionisée légèrement alcaline 1

Leurs résultats (voir ci-contre) ont montré que seule l’eau contenant le gaz d’hydrogène était efficace pour réduire diverses enzymes de métalloprotéinases (de MMP2, MMP3), marqueurs de stress oxydatif (de nitrotyrosine, 4-HNE, 8OHdG, MDA), l’inflammation vasculaire (ICAM, ETA , le TNF α, IL-6), l’hyperplasie intimale et l’infiltration des macrophages (ED1).

Une étude de plus 42 , celle d’Ignacio et collègues, permet d’illustrer que c’est bien le gaz hydrogène qui est responsable des effets thérapeutiques de l’eau ionisée.

Kangen, l’eau ionisée légèrement alcaline 2

Ces chercheurs ont utilisé quatre types d’eau

Kangen, l’eau ionisée légèrement alcaline 3

Quatre groupes de souris sans poils ont été exposées à un rayonnement UVB, puis baignées dans une de ces 4 différentes eaux.

Les résultats montrent que seule l’eau ionisée à la concentration de gaz d’hydrogène la plus élevée a augmenté l’activité antioxydante de la glutathion peroxydase (GPx), et a réduit les cytokines inflammatoires (IL-12p70, IL-1 β, IFN-γ), comme montré dans les figures ci-dessous.

L’expérience des consommateurs

Les consommateurs d’eau alcaline ionisée savent déjà que l’eau est plus efficace lorsqu’elle est ingérée aussi fraichement tirée de l’appareil que possible. En effet, l’hydrogène moléculaire commence rapidement à sortir de l’eau dans laquelle il est dissout (comme on le voit par la baisse de l‘ORP).

Les chercheurs administrent maintenant l’eau aussi fraichement tirée de l’appareil que possible, et utilisent d’autres méthodes pour augmenter la concentration de l’hydrogène moléculaire33.

Toutes les machines ne sont pas d’égale efficacité

Enfin, un article d’une étude récente41 précise spécifiquement que “des chercheurs ont prouvé que c’est l’hydrogène moléculaire, et non l’alcalinité de l’eau électrolysée, qui exerce des effets thérapeutiques ». Cette information est importante pour l’industrie de l’eau ionisée et pour le consommateur, car elle augmente l’importance de connaître et d’avoir une eau ayant une concentration de gaz d’hydrogène décente. Toutes les machines ne sont pas créées égales, et leurs différences de concentrations d’H2 sont responsables des différences dans les effets thérapeutiques observés32 . 

La concentration de l’Hydrogène Moléculaire dans l’eau.

Certains types d’unités d’électrolyse sont fabriqués de façon à produire de l’eau qui est saturée (1,6 ppm) 31 ou même sursaturée (2-3 ppm) 34 d’hydrogène moléculaire. Certaines machines peuvent être de type discontinu31. Elles maintiennent un pH neutre, mais l’eau est saturée d’hydrogène moléculaire. Les machines homologuées aux Normes ISO médicales sont capables de produire de l’eau légèrement alcaline (pH 9,5) et obtiennent aussi un bon niveau de saturation (1,6 ppm) 35. Cependant, beaucoup de machines du marché ne produisent qu’un niveau saturé à 6% (0,1 ppm) pour un pH de 9,536. En laissant couler l’eau très lentement, ces machines peuvent augmenter la concentration d’hydrogène moléculaire, mais le pH résultant est au-dessus de 11,0 rendant l’eau imbuvable36.

La capacité de produire des concentrations élevées d’hydrogène moléculaire à un pH acceptable ( 9,5) est un paramètre important pour déterminer quelle machine est la meilleure35.

Le Futur

Bien que la preuve31-32, 38-41 est plus qu’évidente que l’hydrogène moléculaire est la clé des avantages pour la santé de l’eau alcaline ionisée, la plupart des entreprises d’ioniseur d’eau ne font encore aucune mention de l’hydrogène moléculaire comme un argument de vente. Non seulement ils ne savent pas qu’elle est la concentration en hydrogène moléculaire de leur eau mais ils ne savent même pas que c’est l’hydrogène moléculaire qui est responsable des bénéfices. C’est tout simplement parce que ce sont les vendeurs, ils ont donc environ 10 ans de retard par rapport à la science, comme cela est courant pour le marketing.

Comme l’hydrogène moléculaire a été établi en 2007 (plus ou moins 2 ans), on peut penser que dix ans plus tard, soit environ vers 2019, tout le monde parlera des

 ... 

Lire la suite...